jeromeruby.com
SALONNARD - 2008
jerome-ruby-10.jpg
Aimables sauvages / 2008- Tapisserie (impression jet d’encre), acrylique et vernis, dim. variables.
Principalement dans les milieux bourgeois, le salon correspondait à la pièce de réception, d’échanges mondains, culturels, espace où l’on exhibait ses richesses, sa culture, à travers le mobilier, les tapisseries, les objets d’art, les livres. Le salon a conservé cette fonction de l’espace privé ouvert à l’autre et aujourd’hui au monde par le biais des machines médiatiques. Le salon s’aménage avec une certaine logique tant  conceptuelle que visuelle,   il est à ce titre un parent vulgaire des dispositifs d’installations en vogue depuis plus d’un siècle à travers l’art. Du mot “salon” et suivant la mode du “tenir salon”, est apparu le terme péjoratif “salonnard”, désignant par exemple l’attitude désinvolte et prétentieuse des “traîneux de salon”.
Salonnard est une installation qui emprunte à l’esthétique de la décoration de salon où objets et images évoquent tant les clichés de l’art que ceux d’une pseudo étude anthropologique tronquée par la fascination des tabous de la vie sauvage et d’un pot-pourri de mythologies improbables.
jerome-ruby-12.jpg
Foyer / 2008 - détails, matériaux divers , dim. variables.
jerome-ruby-01.jpg
Rococo Fuck / 2007 Matériaux divers . 260x150x160x cm - Vue d’atelier Montréal.


©  Jerome Ruby 2010